Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP)

Abréviation: 
MRAP
Président / Directeur: 
Jean-Claude Dulieu; Augustin Grosdoy; Renée Le Mignot
Adresse: 
Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples
43 boulevard Magenta
75010 Paris
France
Nom Twitter: 
@MRAP_Officiel
Téléphone: 
International: +33 1 53 38 99 99; National: 01 53 38 99 99
Détails d’enregistrement: 

Davantage d'informations sur les différentes branches du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) sont disponibles sur le site du .

Statut: 
Actif
Type: 
Apolitiques
Défense de droits citoyens
Educationnelles
Justice sociale
Portée: 
Nationale: Une organisation ou association de grande échelle, comprenant des bureaux dans plus d’une région, et dont l’influence dépasse le cadre local/ régional.
Aperçu historique: 

Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) a été créé en secret en 1949 par des anciens membres de la Résistance et des déportés. Il fut d'abord appelé Mouvement contre le racisme, antisémitisme et pour la paix, mais changea son nom en 1977. Depuis sa création, l'association s'attache à combattre toute forme de racisme, à promouvoir l'amitié entre les citoyens et à se battre pour l'égalité des droits. Pour défendre ses causes, Mrap se positionne principalement:

  • Contre l'antisémitisme: Après la seconde guerre mondiale, Mrap s'est battu contre la réémergence des discours antisémites, et notamment contre la production et parution de la presse antisémite, en demandant une extension des lois existantes protégeant contre la propagande des idées racistes. Son lobbying politique finit par amener à la création d'une nouvelle loi contre le racisme la loi Pleven (1972) qui fut complétée plus tard par la loi Gayssot (1990). A ce jour, Mrap continue son combat contre l'antisémitisme
  • Contre l'apartheid en Afrique du Sud: Mrap a pris position contre l'apartheid en condamnant publiquement le Front National dans l'hebdomadaire Droit et Liberté, et organisa des manifestations contre la visite des Springboks en France en 1974
  • Contre la ségrégation raciale et pour les droits des minorités aux Etats Unis: Mrap s'est battu contre le racisme anti-noir aux Etats Unis et a défendu le journaliste Mumia Abu-Jamal, membre des Black Panthers, après sa condamnation à mort pour avoir tué un policier, ce qui s'avéra être une erreur judiciaire
  • Contre le colonialisme et ses conséquences en terme de discrimination raciale
  • Contre les discriminations envers les gens du voyages et les communautés Roms, ainsi que les communautés de migrants, et pour la régularisation des sans-papiers et la fermeture des centres de détention
  • Pour la création et l'extension des lois concernant la discrimination raciale: Mrap joua un rôle dans la création de la loi du 1er juillet 1972, faisant du racisme un crime plutôt qu'une opinion.
Résumé des objectifs: 

Le congrès du Mrap réuni a Bobigny le 31 mars et le 1 avril 2012 a réaffirmé

  • l’universalité du combat antiraciste
  • l’importance du combat pour l’égalité des droits dans un contexte de xénophobie d’Etat et de racialisation de la société
  • son attachement à la paix et au droit des peuples à décider librement de leur avenir
  • la nécessité de renforcer sa mobilisation face à une radicalisation raciste parmi les plus importantes depuis les années 40.
Importantes activités et actions: 
Ouvrages publiés: 

L'ancien journal du Mrap s'appellait  (1948-87) et peut être accéder dans ses archives numériques.

Depuis 1980, Mrap publie un magazine qui s'appelle  (1980-2011).

Son site Web détient des archives qui touchent spécifiquement à l'esclavage : 

Mots-clés: 
Anti-discrimination
Antiracisme
Défense de droits citoyens
Justice sociale