Mémoires et Partages

Président / Directeur: 
Karfa Sira Diallo
Adresse: 
9 rue des Capérans
33 000 Bordeaux
France
Nom Twitter: 
@MemorialSlave
Téléphone: 
International: +33 9 54 34 78 63 (fixe) ou +33 6 58 93 36 38 (mobile); National: 09 54 34 78 63 (fixe) ou 06 58 93 36 38 (mobile)
Date d’enregistrement : 
Wednesday, April 26, 2006
Détails d’enregistrement: 

Davantage d'informations sont disponibles sur le site du Journal Officiel.

Statut: 
Actif
Type: 
Commémoratives
Communautés/sociales
Culturelles
Défense de droits citoyens
Educationnelles
Internationale
Mémorielles
Justice sociale
Portée: 
Internationale: une organisation ou association de grande échelle, reconnue à la fois au plan national et international, comprenant des bureaux dans plusieurs pays.
Aperçu historique: 

Mémoires et Partages est issue de l’action menée par l'association DiversCités et l'Association de Préfiguration de la Fondation du Mémorial de la Traite des Noirs qui ont œuvré de 1998 à 2015 à la défense et la réhabilitation de la mémoire de la traite des noirs et de l’esclavage à Bordeaux (France). Mémoires et Partages, créée par Karfa Diallo, est basée en France et au Sénégal (2, place de l’Indépendance, Immeuble SDIH, BP 23 269 DAKAR-PONTY).

L'association organise notamment "Bordeaux Nègre", des visites guidées dans Bordeaux à travers six étapes liées à la traite des Noirs, ainsi que de nombreuses expositions.

Résumé des objectifs: 

En 2006, l'objectif de Mémoires et Partages était de favoriser la réflexion, l’étude pour le montage technique, juridique et financier en vue de la création de la fondation européenne pour l’édification d’un mémorial de la traite des Noirs à Bordeaux ainsi que sa mise en œuvre.

En 2015, Mémoires et Partages ajouta à ses objectifs les choses suivantes:

  • Promouvoir un travail de mémoire apaisé autour des héritages de la colonisation au niveau local, national et international
  • Développer le concept de dialogue des mémoires
  • Valoriser la gouvernance mémorielle par le biais des politiques publiques locales, nationales et internationales
  • Défendre le lien entre mémoires et stratégies de développement
  • Sortir de l’oubli la première forme de mondialisation, la traite des noirs et ses conséquences : colonisation, esclavage, exploitation, immigration et racisme, grâce à un nouvel humanisme reconnaissant et valorisant la contribution des diasporas africaines à l’édification d’un monde de libertés et de droits humains
  • Promouvoir l’intégration régionale et continentale notamment à travers des actions culturelles et sociales
  • Faire reconnaître par tous les Etats la traite des noirs et l’esclavage comme crimes contre l’humanité
  • Combattre les formes d’esclavage contemporain
  • Valoriser le patrimoine historique à travers des actions culturelles, artistiques et scientifiques
  • Mener des actions collectives proactives, qu’elles soient ponctuelles ou pérennes, en faveur de la sensibilisation du corps social sur les sujets et enjeux de société tels que l’éducation, la culture, le partage, le dialogue social.
Liens vers d'autres associations: 
Mots-clés: 
Culture africaine
Diaspora africaine
Commémoration
Crimes contre l’humanité
Défense de droits citoyens
Droits de l’homme
Projet commémoratif
Mémoires de l’esclavage
Ancêtres esclaves
Justice sociale