Recherches sur la généalogie et sur l'histoire des familles antillaises

En 2006, CM98 a créé un "Atelier de généalogie et d'histoire des familles antillaises", ou AGHFA. Le but de ce groupe de travail est d'aider les Antillais à rechercher l'histoire de leur famille, en découvrant des liens vers leur passé ancestral et ses racines dans l'histoire de l'esclavage et de l'émancipation. Ce faisant, leur but est de créer des connexions familiales et de participer à un processus de guérison, en présentant une idée plus claire de l'identité antillaise dans le présent. Pour accéder aux informations en rapport avec les généalogies spécifiques, AGHFA utilise des archives qui datent de 1848 (l'année où la France a aboli l'esclavage, et durant laquelle les anciens esclaves ont reçu un statut civique) et offre des cours sur l'histoire de l'esclavage et de la société esclavagiste à ses membres. Grâce à ce travail, les membres de l’atelier peuvent potentiellement découvrir leurs liens avec des ancêtres esclaves, les affranchis, et les propriétaires de plantations. Les informations fournies peuvent leur indiquer si leurs ancêtres sont nés en Afrique ou sur la plantation, ainsi que les détails suivants :

  • Leurs noms d'origine
  • Les tâches qui leur ont été attribuées sur la plantation
  • La couleur de leur peau
  • Leurs liens avec les esclaves libérés, qui peuvent aussi avoir possédé des esclaves
  • Leurs liens avec la classe ouvrière, les familles européennes blanches ('Les Petits blancs »)
  • Les propriétaires de plantations.

Ce voyage vers la découverte est aussi un voyage d’émotion. Il permet de découvrir une histoire liée à un certain traumatisme et à un passé douloureux, mais il est également constructif et a pour objectif d’honorer la mémoire de ces ancêtres et de recréer les identités dans le présent.

Liens vers les associations ( collaborations ): 
Résultat: 
En cours