Route des Abolitions de l’Esclavage et des Droits de l’Homme

Président / Directeur: 
Philippe PICHOT
Adresse: 
Communauté de Communes du Larmont
8 bis, rue Grande-Oie
25300 Houtaud
France
Téléphone: 
International: +33 3 81 46 59 17 (fixe), ou +33 3 81 46 77 72 (fax); National: 03 81 46 59 17 (fixe), ou 03 81 46 77 72 (fax)
Date d’enregistrement : 
Monday, February 28, 2005
Détails d’enregistrement: 

Davantage d'informations sont disponibles sur le site du Journal Officiel

Statut: 
Actif
Type: 
Axées sur les Antilles
Commémoratives
Culturelles
Educationnelles
Axées sur l’Océan Indien
Mémorielles
Portée: 
Régionale/ locale: Une organisation ou association de plus petite taille, centrée sur des activités locales/ régionales
Aperçu historique: 

Lancée en 2004, la « Route des abolitions de l’esclavage », s’inscrit dans le projet international de « la Route de l’esclave » soutenu par l’O.N.U. et l’UNESCO sur le devoir de mémoire et se veut être la déclinaison de la Loi du 10 mai 2001 adoptée par la France tendant « à la reconnaissance de la traite négrière et de l’esclavage comme crime contre l’humanité ».

La "Route des Abolitions de l'Esclavage et des Droits de l'Homme" relie cinq lieux de mémoire en rapport avec l’esclavage et la lutte menée pour son abolition par les pionniers des droits de l’homme: les habitants de Champagney, l’abbé Grégoire, Toussaint Louverture, Anne-Marie Javouhey et Victor Schoelcher.

Le projet a été inspiré par la Conférence Mondiale contre le racisme qui s'est tenue à Durban en 2001, ainsi que la loi Taubira de 2001.

Résumé des objectifs: 

L'objectif de la Route des Abolitions de l’Esclavage et des Droits de l’Homme est de développer les échanges et réflexions entre les sites du réseau pour organiser le dialogue et les négociations avec les collectivités locales et de l’Etat et les organisations nationales et internationales dans le cadre de la conception, la mise en œuvre et l’animation d’actions de promotion, d’événementiel, de relations publiques et de rencontres pédagogiques liées au devoir de mémoire sur la traite négrière, l’abolition de l’esclavage et des droits de l’homme.

Mots-clés: 
Culture africaine
Anti-discrimination
Antiracisme
Commémoration
Crimes contre l’humanité
Haïti
Droits de l’homme
Mémoires de l’esclavage
Solidarité
Loi Taubira (2001)