Statue de Colbert taguée: "Négrophobie d'Etat"

La statue de Colbert devant l'Assemblée nationale a été en partie recouverte mardi 23 juin 2020 de peinture rouge et d'une inscription : "Négrophobie d'Etat". Une action revendiquée par la "brigade anti-négrophobie" (BAN).

Le militant qui a tagué la statue de Colbert devant l'Assemblée nationale, Franco Lollia, a voulu, explique-t-il, ouvrir le débat sur ce ministre de Louis XIV considéré comme étant à l'origine du Code noir de 1685, texte qui a légiféré sur l'esclavage dans les colonies françaises.

Source:

Ce lundi 10 mai 2021, Franco Lollia était jugé pour avoir tagué « négrophobie d'État » sur une statue de Colbert. Le militant guadeloupéen souhaitait en faire un acte politique. D'autant que l'audience se tenait le jour de la commémoration de l’abolition de l’esclavage.

« Ce procès aura une portée historique, politique, sociale et institutionnelle » affirme en préambule Guy Florentin, l'un des cinq avocats de la défense. Selon lui, le tag de son client s'inscrit « dans une démarche de protestation, d'un courant mondial qui parcourt la planète pour éradiquer les vestiges et symboles de l'oppression qu'ont vécus des millions d'Africains déportés ». Dès le départ, l'intention de la défense est claire : placer l'affaire sur le terrain de la liberté d'expression.

Source:

 

Liens vers les associations ( collaborations ): 
Résultat: 
Montant de l'amende payée par Franco Lollia: 500 euros.