Sociale

Festival International des Films de la Diaspora Africaine (Fifda)

L’ a été établie à Paris en 2009 comme association de la loi de 1901. Elle a pour mission de présenter des films inédits qui mettent en exergue la diversité culturelle des sociétés modernes. Le festival a pour projet social celui de favoriser le dialogue des cultures à travers des projections de films et des débats.
 

"Les Dossiers de l'ARCC"

L’Association Réunionnaise Communication et Culture (ARCC), basée à Paris, est connue pour le travail qu’elle effectue au service de la promotion culturelle de l'île de la Réunion dans l’hexagone et en Europe. Outre les diverses manifestations qu’elle organise à cette fin, il y a ses publications de documents écrits et audiovisuels sur des dossiers historiques ou culturels.

Polémique des T-shirts Pardon!

En 2014, le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) et l'Association Rasine Kaf ont soutenu l'idée selon laquelle le dernier tee-shirt de Pardon serait raciste, étant donné le caractère insultant des jeux de mots associant des communautés réunionnaises: « CAFRE+MALBAR=CAFAR, ZOREIL+MAURICIEN=ZOMAU, ZARAB+MALBAR=ZAMAL, MALGACHE+CHINOI=GACHI, MALBAR+ZOREY=BARZO ».

"Fèt Kaf"

En 2016, l' participe à la "Fèt Kaf" (20 décembre), jour férié à La Réunion, afin de commémorer le jour de l’abolition de l’esclavage, le 20 décembre 1848. L'association y a organisé des danses et des jeux pendant la journée kabar.

"La Flamme de l’Égalité" (concours national pédagogique)

En 2015, le lancement du concours national pédagogique "La Flamme de l’Égalité" a été initié pour la première fois en France par l' (AAGLA).

La pièce d'Eschyle annulée à cause du "blackface"

Une représentation de la pièce de théâtre "Les Suppliantes" a été empêchée par des manifestants dénonçant la présence de comédiens grimés en personnes noires. Une polémique avec le Conseil représentatif des associations noires de France (Cran), qui l'a accusé de "propagande coloniale". Ce dernier dénonce l'utilisation de "blackface" dans la pièce, où des comédiens sont grimés en personnes noires.

Statue de Colbert taguée: "Négrophobie d'Etat"

La statue de Colbert devant l'Assemblée nationale a été en partie recouverte mardi 23 juin 2020 de peinture rouge et d'une inscription : "Négrophobie d'Etat". Une action revendiquée par la "brigade anti-négrophobie" (BAN).

Le militant qui a tagué la statue de Colbert devant l'Assemblée nationale, Franco Lollia, a voulu, explique-t-il, ouvrir le débat sur ce ministre de Louis XIV considéré comme étant à l'origine du Code noir de 1685, texte qui a légiféré sur l'esclavage dans les colonies françaises.