Légale

Le CIPN assigne l'état français en justice

Le 1 juin 2017, l'Etat a été assigné à comparaître pour crime contre l'humanité concernant l'esclavage par le Comité international des peuples noirs (CIPN). Le Tribunal de grande instance de Basse-Terre doit rendre son délibéré le 7 septembre 2017. Le procès intenté contre l'Etat français devant le Tribunal de grande instance de Basse-Terre, en réparation du crime contre l'humanité que constitue l'esclavage, s'est déroulé le jeudi 1er juin. Plusieurs organisations dont le CIPN, soutenu par un collectif d'avocats guadeloupéens, sont à l'origine de cette action. 

Lettre au président de la République

Suite à l'éléction présidentielle, le Mouvement International pour les Réparations (MIR) a adressé , Emmanuel Macron, lui rappelant sa déclaration faite en Algérie en février 2017, alors qu’il était candidat à la présidentielle : « La colonisation est un crime contre l'humanité. » Le MIR interroge : « Que dire donc de la pire abomination humaine que fu

Massacre colonial de Thiaroye - Plainte du CRAN

En 2014, le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN) porte plainte contre l’Etat français pour obtenir une « révision et réparation », 70 ans après le massacre de dizaines de tirailleurs africains en 1944 à Thiaroye, près de Dakar.

Affaire du Congo-Océan - plainte du CRAN

En  2014, le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN( porte plainte contre l'Etat et plusieurs entreprises françaises (Spie, Spie Batignolles et Clayax Acquisition holding de SPIE) pour crime contre l'humanité dans l'affaire du « Congo-Océan ».

Plainte du CRAN contre la Caisse des dépôts

Le 10 mai 2013, le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN) porte plainte contre la Caisse des dépôts pour avoir tiré profit de la traite négrière.

En 1804, La France avait exigé un tribut financier de la part d'Haïti pour indemniser ses colons, en contrepartie de son indépendance. Ainsi, entre 1825 et 1946, Haïti aurait dû s'acquitter de "sommes équivalentes à 21 milliards de dollars", selon Louis-Georges Tin.

Colloque 2006: Les réparations de l'esclavage

Ce colloque sur les réparations de l'esclavage, co-organisé par l'Association racines et l'Association Guadeloupéenne pour la recherche en histoire du droit et des institutions d’outre-mer (CAGI-GREHDIOM) sous le patronage de l'UNESCO, se tint du 16 décembre au 17 décembre 2006 à la Cité des Métiers aux Abymes, en Guadeloupe. De nombreuses conférences et débats centrés autour de la question des réparations et de la loi Taubira eurent lieu.