Ligue Internationale contre le Racisme et l'Antisémitisme

Abréviation: 
LICRA
Président / Directeur: 
Alain Jakubowicz
Adresse: 
Ligue Internationale contre le Racisme et l'Antisémitisme
42 rue du Louvre
75001 Paris
France
Nom Twitter: 
@_licra_
Téléphone: 
International: +33 1 45 08 08 08; National: 01 45 08 08 08
Date d’enregistrement : 
Wednesday, February 1, 1928
Statut: 
Actif
Type: 
Défense de droits citoyens
Educationnelles
Internationale
Politiques
Justice sociale
Portée: 
Internationale: une organisation ou association de grande échelle, reconnue à la fois au plan national et international, comprenant des bureaux dans plusieurs pays.
Aperçu historique: 

La Ligue Internationale contre le Racisme et l'Antisémitisme (LICRA) a été créée en 1926. L'origine de sa création est liée à l'affaire Schwartzbard. Samuel Schwartzbard, soldat volontaire de l'Armée Française, tua l'ataman Général Petlioura à Paris le 25 mai 1926 pour avoir joué un rôle dans l'organisation des pogroms en Ukraine. Schwartzbard était d'origine juive, et avoua qu'il avait commis ce crime pour venger le massacre de son peuple, dirigé par des hommes tels que Petlioura. Dirigée par le journaliste Bernard Lecache, une campagne fut lancée afin de défendre les actions de Schwartzbard et de protester contre la persécution raciale et antisémite, ce qui aboutit à la création de la Ligue contre les Pogroms. Après l'acquittement de Samuel Schwartzbard, la Ligue contre les Pogroms devint la Ligue Internationale Contre l'Antisémitisme (LICA), et fut plus tard renommée la Ligue Internationale contre le Racisme et l'Antisémitisme. Son acronyme officiel devint LICRA en 1979. 

Depuis son inauguration, la LICA ou LICRA s'est engagée dans de nombreuses campagnes consacrées à la lutte contre la montée de l'antisémitisme et du racisme pendant les années 1930. Les principales actions menées par la ligue sont les suivantes:

  • Créer l'une des premières publications entièrement consacrée aux problèmes auxquels font face les minorités ethniques: Le Droit de Vivre
  • Mobiliser l'opinion internationale contre la montée de l'antisémitisme, la ségrégation aux Etats Unis, et l'exploitation économique et sociale des colonisés pendant les années 1930, ainsi que le lobbying contre l'infiltration des idées fascistes dans la politique française et le boycott de l'importation de biens en provenance de l'Allemagne sous le IIIème Reich
  • Au lendemain de la dissolution de la LICA sous le régime de Vichy pendant la seconde guerre mondiale, créer une organisation clandestine pour aider les personnes d'origine juive
  • Après la seconde guerre mondiale, rétablir la LICA en tant qu'organisation consacrée à aider les survivants de l'Holocauste, et faire campagne contre la colonisation, l'antisémitisme et la ségrégation américaine
  • Plus récemment, dénoncer les mesures politiques visant à exclure les communautés Roms, ainsi que les attaques contre les minorités ethniques. La LICRA organise de nombreux colloques juridiques et pédagogiques qui se penchent sur des problèmes tels que les effets de la loi antiracisme de 1972, l'évolution des droits de l'homme, la question du déni de l'Holocauste et le besoin de créer un programme éducatif clair pour faire cesser le racisme dans la société.

En ce qui concerne la mémoire de l'esclavage et de la traite négrière, la LICRA participe régulièrement aux événements en rapports avec la Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions du 10 mai, et, plus récemment, a réclamé la mise en place d'un débat national sur le sujet des réparations.

 

Résumé des objectifs: 

Les objectifs de la LICRA sont les suivants: 

  • Combattre le racisme, l’antisémitisme, la xénophobie et les discriminations et défendre leurs victimes individuelles ou collectives.
  • Promouvoir les droits de la personne humaine et prévenir, par une action éducative et positive, toute atteinte qui pourrait leur être portée. 
  • Combattre la négation et l’apologie des génocides et des crimes contre l’humanité et défendre l’honneur et la mémoire de leurs victimes.
Ouvrages publiés: 
Mots-clés: 
Anti-colonialisme
Anti-discrimination
Antiracisme
Commémoration
Crimes contre l’humanité
Défense de droits citoyens
République française
Droits de l’homme
Mémoires de l’esclavage
Reconnaissance
Justice sociale
Solidarité
Aide aux victimes