Ancestrales

Commémoration collective du 350ème anniversaire du premier peuplement pérenne de La Réunion

En 2013, l'association Miaro en collaboration avec l' organisa une "Commémoration collective du 350ème anniversaire du premier peuplement pérenne de La Réunion", y compris un receuil de données historiques, anthropologiques, ethnolinguistiques et culturelles.

Commémoration des victimes de l'esclavage colonial

Depuis le 11 mai 2014, l'Association Mémoires Ultramarines (A.M.C.) organise une commémoration des victimes de l'esclavage colonial à Pierrefitte-sur-Seine. Le thème de la première journée était "Les conséquences de l'esclavage sur la femme antillaise" avec l'invité d'honneur Patrick Karam, président du (CREFOM) et à l'époque conseiller régional d'Île-de-France. 

Konvwa pou réparasyon (Convoi pour les réparations)

Depuis 2001, le Mouvement International pour les Réparations (MIR) organise un « Konvwa pou réparasyon » (Convoi pour les réparations) annuel en Martinique, qui commence après la commémoration du 10 mai et dure jusqu'au 22 mai (fête nationale de la Martinique qui commémore les soulèvements d'esclaves qui eurent lieu avant l'arrivée du décret abolition en 1848). Chaque année, le Konvwa suit un thème différent et la marche est divisée en plusieurs étapes à travers des endroits importants de l'histoire de la Martinique.

Stèle en hommage aux ancêtres esclaves, Sarcelles

Le 23 mai 2013, le CM98 a inauguré une stèle portant les noms des 213 victimes de l'esclavage colonial à Sarcelles, une commune de la sous-préfecture du Val d'Oise, Ile de France, comprenant une forte population issue des départements d'Outre-Mer.

Monument à la mémoire des ancêtres esclaves, Saint-Denis

Le 23 mai 2013, le CM98 a inauguré un monument en souvenir de leurs ancêtres esclaves à Saint-Denis (sous-préfecture du département de la Seine-Saint- Denis, Ile de France), créé Nicolas Cesbron. Le mémorial a été inauguré par Victorin Lurel, le ministre des Outre-Mer, dont le nom de famille fait partie de la liste des noms qui figurent sur le monument.

23 mai: Jour de commémoration des victimes de l'esclavage colonial

Chaque année, le 23 mai, l'association Comité Marche du 23 mai 1998 - CM98 organise une série d'événements afin d’honorer les victimes de l'esclavage colonial en collaboration avec de nombreuses autres associations. Ces évènements commémoratifs et culturels sont désormais connus sous le nom de Limyè ba Yo (reconnaissance-réconciliation), et visent non seulement à honorer la mémoire des ancêtres esclaves, mais aussi à travailler sur le concept de la réconciliation au lieu du concept des «réparation».

Recherches sur la généalogie et sur l'histoire des familles antillaises

En 2006, CM98 a créé un "Atelier de généalogie et d'histoire des familles antillaises", ou AGHFA. Le but de ce groupe de travail est d'aider les Antillais à rechercher l'histoire de leur famille, en découvrant des liens vers leur passé ancestral et ses racines dans l'histoire de l'esclavage et de l'émancipation. Ce faisant, leur but est de créer des connexions familiales et de participer à un processus de guérison, en présentant une idée plus claire de l'identité antillaise dans le présent.